'J'attends de vous que vous partagiez avec tous, la grâce de l'effusion de l'Esprit Saint'',

du Pape François au jubilé du Renouveau charismatique catholique à la Pentecôte 2017 .

(Histoire succincte du Renouveau Charismatique)

 

En approfondissant le Credo, Symbole de Nicée Constantinople. 

Avec le groupe de prière Ecoute Israël à SANTES, préparation au Baptême dans le Saint-Esprit, sur le symbole de Nicée Constantinople.

 

les lundis de 20h à 21:30 à l'église Saint-Pierre à Santes, du 29 octobre au 10 décembre.

Accueil à partir de 19:45 ; louange, enseignements, témoignages.


Planning : 

 

29 oct. : Je crois en un seul Dieu, Père, Dieu de Jésus-Christ, unique et trine Jean Dallennes, du groupe de prière Ecoute Israël

Synthèse de la rencontre du 29 octobreJe Crois En Dieu Père 29/10/18
TémoignageTémoignage 1

5 nov.  : Je crois au Fils.  Thomas de la Roncière, père de famille, animateur du groupe Zachée

 

Synthèse de la rencontre du 29 octobre Je crois au Fils 05/11/18 - L'ADVERSAIRE
Témoignage : Témoignage 2

Comment témoigner (appel à témoin)Témoigner

12 nov.: Incarnation, Rédemption, Résurrection... et l' Ascension Nelly Lamérand, ancienne bergère des groupes de prière du Renouveau Diocésain

Synthèse de la rencontre du 12 novembre : Nelly_Lamerand : Kerygme - Je Crois

19 nov. : Je crois en l'Esprit-Saint... et la Pentecôte Père Nicolas Tiberghien, doyen Haubourdin-Weppes, curé de Loos et Haubourdin

26 nov. : Je crois en l'Eglise, épouse, et mère de miséricorde Père Marcel Hallynck, Missionnaire de la Miséricorde divine

3 déc.    : Retour de Jésus en Gloire et vie du monde à venir. Fin des temps, projet initial  de    Dieu ; l'Homme fait pour le Bonheur dans l'intimité de Dieu . Jean-Jacques Wallyn, marié, du groupe de prière Notre Dame des Anges, Lille

10 déc.: Jésus Christ Sauveur et Seigneur ; Baptême dans le Saint-Esprit Jean-Luc Billaut, pasteur évangélique retraité; Etienne Mellot, ancien berger diocés

 


 

Le Pape ne mâche pas ses mots !

Les chrétiens se contentent fréquemment d'une foi "superficielle", a regretté le pape François lors de son homélie du 5 octobre 2018.                                                                                               

Bien trop souvent, a déploré le souverain pontife, « nous sommes chrétiens, mais nous vivons comme des païens ». C’est-à-dire aller à la messe par « habitude sociale » plus que par foi. C’est « l’hypocrisie des justes », a-t-il asséné, de ceux qui ont « peur de se laisser aimer » par le Seigneur. Au final, la foi n’est plus un « rapport personnel » avec le Christ mais un simple « fait social ». Il s’agit d’une véritable « hypocrisie chrétienne », a dénoncé le successeur de Pierre, invitant à faire un « examen de conscience ». Car avoir cette attitude n’est rien de moins que « chasser Jésus en dehors de son cœur ». L’évêque de Rome a donc conseillé de demander à l’Esprit saint « d’ouvrir grand les portes du cœur » pour laisser entrer le Christ et entendre son « message de salut ». Il demandait déjà au jubilé du Renouveau Charismatique de Pentecôte 2017 ''J'attends de vous que vous partagiez avec tous, la grâce de l'effusion de l'Esprit-Saint'' .

La Parole de Dieu confirme ces exhortations du Pape François, dans l'Ancien Testament, au livre des Nombres, chapître 11, verset 29  quand Moïse s'écrie : Ah! Si le Seigneur pouvait faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux !