L'E.A.P. ou l'équipe d'animation paroissiale est composée pour notre paroisse de 4 membres :

eap 2018

 

  • Qu’est-ce qu’une EAP ?
C’est une équipe de chrétiens qui collaborent à l’exercice de la charge pastorale du curé (ou d’un prêtre modérateur). 
Dans un secteur pastoral, l’équipe participe étroitement à la mission de l’Église locale dans la fidélité aux orientations diocésaines. 
Elle s’efforce avec le curé, de décider, de mettre en œuvre et de coordonner les activités habituelles ou exceptionnelles de la paroisse.
L’E.A.P. est une équipe dont les membres (baptisés et confirmés) reçoivent de l’évêque une mission de coresponsabilité avec le prêtre dans l’exécution de sa mission.
La composition de l’E.A.P. est de 3 membres élus pour 4 années non renouvelables et du prêtre ou des prêtres.
Le curé (à défaut le doyen) demeure le garant que les décisions en E.A.P. s’inscrivent dans la fidélité de la mission pastorale reçue.
La lettre de mission ou envoi ecclésial par le vicaire épiscopal, sera reçu  lors d’une assemblée de chrétiens.
La lettre de mission implique l’acceptation des formations comme cela est exigé pour tout service d’Église.
" Le projet Pastoral est la pierre angulaire de notre mission d’EAP. Il est le projet qui définit notre action en s’appuyant sur les directives diocésaines et pour nous, membres du diocèse Lille-Arras-Cambrai, sur les fondations que nous a apportées le Synode de 2015.

Ce projet nous avons souhaité le construire pour vous et avec vous. C’est pourquoi nous nous sommes appuyés sur les rencontres que nous avons eues avec vous : rencontre avec les habitants d’Emmerin, Hallennes-Lez-Habourdin et Santes.

Une chose plus que tout autre nous est apparue : notre paroisse comporte des frontières. Frontière géographique et historique : comme la Deûle qui isole les clochers, frontière de génération.

C’est par rapport à ce constat et à l’orientation du synode vers la mission, la proximité, le partage et la communion dirigés vers les périphéries, les familles et les jeunes que nous voulons aujourd’hui développer une communauté paroissiale qui s’affranchisse et dépasse toutes les différences (clochers, couleurs, âges, opinions politiques, etc).

Pour cela nous avons identifié 4 thèmes majeurs :

Créer de la proximité entre les clochers
Appeler chacun à être acteur : à participer et à servir
Favoriser l’accueil de tous au sein de l’Eglise
Inciter les jeunes à prendre leur place et à favoriser la communion intergénérationnelle "

Créer de la proximité entre les clochers

Créer la proximité entre les clochers, c'est à dire le rapprochement des 4 clochers de manière à consolider la communauté paroissiale.

Notre paroisse doit être un lieu de communion vivante c'est pourquoi nous devons montrer un visage d'acceptation mutuelle afin de construire ensemble.

Nous devons dépasser les stigmates de nos différences entre clochers, nos divergences ne doivent pas être un frein, bien au contraire, elles doivent nous enrichir.

Alors faisons de notre paroisse une grande famille

  • Où les membres de chaque clochers se connaissent bien les uns les autres
  • Où chacun trouve sa place et laisse à l'autre la place qui lui convient
  • Où les plus jeunes, comme les plus âgés se retrouvent et partagent ensemble.

Si « mieux se connaître » c'était tout simplement : Aller à la rencontre d'une personne que l'on ne connaît pas ou que l'on croit connaître pour mieux la découvrir. Nous pouvons aussi favoriser des rencontres entre mouvements et services etc...

Si «  donner sa place à chacun » c'était créer les conditions pour : Susciter, donner du goût, être à l'écoute des propositions et des demandes, être à l'écoute des limites de chacun ou simplement partager une responsabilité.

Ensemble soyons proches des uns et des autres.


 Appeler chacun à être acteur : à participer et à servir

       “Le plus grand parmi vous sera votre serviteur”. C’est par cette phrase que le Christ nous appelle, à son image, à nous mettre au service de nos frères.

      Notre paroisse a besoin  de vie et d’animation. Notre objectif est que chaque paroissien participe activement en fonction de sa disponibilité à la vie communautaire. Ce sont les célébrations, messes, manifestations et actions ponctuelles. Pour cela il faut :

  • que chacun se sente accueilli lorsqu’il nous rend visite,
  • que chacun prenne plaisir à se retrouver  pour chanter d’une même voix pour que nos messes soient plus joyeuses,
  • que chacun, quelque soit son âge, participe à des actions si petites soient-elles (quêtes, lectures, décorations, témoignages, associations, MGSE)
  • à travers ces actions que chacun se sente utile et  fasse de belles rencontres,
  • que ces rencontres engendrent des moments de partage et de joie d’être et de faire ensemble.

 Ensemble animons notre paroisse.

 


Favoriser l’accueil de tous au sein de l’Eglise

     Aujourd'hui, la société court après le temps, cherche à vivre dans un contexte de plus en plus incertain et changeant. Les chrétiens ne sont pas épargnés, et bien que la foi demeure, nombre d'entre nous sommes impactés dans notre pratique.

C'est pourquoi l'Eglise, et notre paroisse également, doivent s'attacher à accueillir pleinement ceux qu'on appelle parfois les "saisonniers" de l'Eglise.

Il est donc capital de poursuivre le travail extraordinaire des équipes qui accompagnent, pendant un temps souvent limité, les familles dans les étapes de leur vie. Nous pourrons alors transmettre le message d'Amour de Dieu à ceux qui ouvrent les portes de nos Eglise pour un baptême, un mariage, une communion, un sacrement, un accompagnement…

Notre paroisse est dynamique, pleine de vitalité. Pour poursuivre et toujours adapter l'accueil de tous, cela demande une écoute des équipes et des familles. Avec cet accompagnement, des formations, internes ou avec le diocèse doivent conforter les acteurs.

Les rencontres sont aussi l'occasion d'appeler les chrétiens à participer à la mission de l'Eglise dans la paroisse. C'est en préparant et accompagnant les appelés que ceux-ci s'épanouiront, parfois pour un temps, mais toujours pleinement dans la mission de la paroisse. 

 


Inciter les jeunes à prendre leur place et à favoriser la communion intergénérationnelle

Mais où sont ils ? on ne les voit pas à la messe !

Ce constat sur les jeunes, tout le monde l’a déjà fait et on le fait encore aujourd’hui. Pourtant Mgr Ulrich dans son récent édito intitulé « les jeunes – la foi – et la vocation » témoigne de leur présence.

Voici ce qu’il déclare :

" On dit ici et là que les 18-35 ans redécouvrent un certain intérêt pour la religion, et pour la foi chrétienne

C’est un peu le mouvement inverse de celui qui semblait inévitable depuis la deuxième partie du XXe siècle chez nous, mouvement d’indifférence voire de rejet

Je ne vais donc pas faire l’analyse de ce phénomène complexe, mais mon constat s’enrichit d’observations de terrain. Que voyons-nous ? Des jeunes, un peu plus nombreux que par le passé, se préparent à la confirmation et vivent de façon très profonde les expériences qu’on leur propose […]. Les aumôneries étudiantes retrouvent une belle vitalité. Nos assemblées du dimanche que l’on dit vieillissantes commencent à retrouver de  jeunes adultes, de jeunes couples et de jeunes parents qui désirent ouvrir  leurs enfants  à cette vie spirituelle : ceci commence à être assez visible. "

Cette observation que Mgr Ulrich nous adresse, nous réconforte, car personne ne peut mieux que lui faire ce diagnostic éclairé dans notre diocèse. Mais nous avons conscience que nous ne percevons pas pleinement ce changement dans la plupart des paroisses et la nôtre en particulier. Aujourd’hui les jeunes sont présents là où ils sentent qu’ils ont une place : à la messe des jeunes, dans les aumôneries, à travers les sacrements, dans des temps forts. Bref : ENTRE EUX.

Alors la mission que nous nous fixons est de les aider à prendre leur place au sein de notre communauté, et pas seulement à côté, en marge. Je dis bien prendre « LEUR PLACE » et non pas « prendre la place des autres ».

Il est de notre rôle de les laisser nous apporter un souffle nouveau, propre à leur génération, mais il est tout autant de notre rôle de les accompagner et de les faire bénéficier de l’expérience des plus anciens afin de favoriser le lien intergénérationnel. C’est en créant un lien entre les générations que notre communauté tout entière grandira.